Accueil

programmer_2.jpg

Strasbourg reçoit les mardi 11 et mercredi 12 juin 2019  le colloque CORFEM ouvert à tous les acteurs impliqués dans la formation initiale des professeurs de mathématiques de collège et de lycée :

  • formateurs ESPE de mathématiques, permanents ou associés ;
  • professeurs Formateurs Académiques ;
  • formateurs IREM ;
  • inspecteurs pédagogiques régionaux ;
  • conseillers pédagogiques ;
  • chercheurs ;
  • enseignants de l’université ;
  • enseignants du secondaire s'intéressant aux questions de formation.

 Ce colloque est organisé par :

  • la CORFEM (COmmission de Recherche sur la Formation des Enseignants de Mathématiques) qui est une commission inter-IREM,
  • la DGESCO,
  • l’IREM de Strasbourg.

Avec le soutien de:

  • l'ADIREM
  • l'UFR de Mathématique et Informatique de l'Université de Strasbourg
  • l'ESPE de l'Université de Strasbourg
  • le Département de Mathématique de l'Université de Strasbourg
  • le Département de l'Informatique de l'Université de Strasbourg
  • le LISEC

La CORFEM, COmmission de Recherche sur la Formation des Enseignants de Mathématiques du second degré, est une commission inter-IREM visant à :

  • Echanger sur la formation initiale et continue des enseignants de mathématiques,
  • Capitaliser, valoriser et diffuser des ressources et des outils pour la formation des enseignants de mathématiques du secondaire,
  • Nourrir la formation des enseignants des apports de la recherche.

Depuis 25 ans, son colloque annuel regroupe des formateurs de tous statuts autour de deux thèmes choisis pour leur actualité. Depuis 2017 le colloque est inscrit au Plan National de Formation du MEN.

 

Cette année, le colloque portera sur les deux thèmes suivants :

 

 Thème 1 : Raisonner, prouver, démontrer en classe et en formation.

Ce thème se situe au cœur de l’activité mathématique et se décline dans tous les domaines mathématiques, dans le secondaire, en deçà et au-delà. Nombreux sont les formateurs d’enseignants de mathématiques à observer une perte du sens et de la nécessité de la justification – sous toutes ses formes  –  dans  la  classe. En s’appuyant sur les nombreux travaux de recherche, il s’agit de problématiser le rôle du raisonnement, de la preuve et de la démonstration dans l’activité mathématique scolaire, et de dégager des pistes pour lui donner toute sa place.

 Thème 2 : Algorithmique, programmation, savoirs informatiques.

Quels liens avec l’enseignement des mathématiques ?

Le paysage scolaire de l’algorithmique et de la programmation s’est fortement densifié dans les nouveaux programmes, de l’école jusqu’au lycée. Cette entrée, étirée sur un curriculum particulièrement long, exigeant à la fois une mise en cohérence et une progressivité des contenus enseignés, s’est accompagnée de l’arrivée de nouveaux outils logiciels, en particulier Scratch et Python. Dans le même temps, ce sont les enseignants de mathématiques qui se sont vu confier au moins pour partie la prise en charge de ces enseignements. Ces évolutions posent des questions sur les savoirs de référence potentiellement en jeu (savoirs informatiques, mathématiques, technologiques) et sur leur intégration dans l’enseignement des mathématiques. Elles amènent à s’interroger sur les apprentissages en jeu, sur les pratiques enseignantes, sur la formation et l’accompagnement des enseignants.

 

Durant ce colloque, l’activité scientifique se décline en conférences – ou tables rondes – plénières invitées et en ateliers.

Chaque conférencier invité ou intervenant veillera à montrer des liens avec la formation ou les pratiques enseignantes.

Personnes connectées : 2